Pages

Sophie, 30 ans


Maman d'Ugo et Simon

Un peu de moi, beaucoup de nous.

Quelques lignes, en toute simplicité et sans prétention.

La grossesse | la maternité | les futilités | les sentiments | la vie.




mardi 1 avril 2014

Lâcher prise ...


« Lâcher prise », voilà une expression qui m’était encore totalement inconnue…Et jusque-là, cela me convenait plutôt bien.

Aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours été très indépendante. J’aime gérer ma vie seule, comme une grande, et ne rien devoir à personne. Pas par égoïsme, loin de là _ au contraire, j’aime rendre service à ceux que j’aime ! _, mais plutôt pour le plaisir que me procure un travail accompli par mes soins. Je me sens valorisée et fière d’avoir réalisé quelque chose par moi-même.

C’était sans compter sur la grossesse…

Jusque-là, attendre un heureux événement n’avait pas perturbé mes habitudes. Je gérais encore l’administratif, les courses (bon, l’Homme portait les sacs évidemment, je ne suis pas dingue), le ménage, les lessives, le repassage et moult tâches ménagères ! Et puis les 5 premiers mois, mon bidon s’était fait assez discret, pas de quoi m’handicaper sérieusement.

En plus de ça, il ne fallait pas que je me laisse aller : je devais prendre soin de mon corps _ l’hydrater, le masser, l’épiler, le manucurer, le câliner, le chouchouter_ et le remuer un peu _ petits exercices, marche _

Le soir, allongée sur le canapé ou dans mon lit, c’était l’instant « bébé », durant lequel je me connectais avec lui. Je prenais -enfin- le temps de le sentir bouger et de lui parler. Sans conteste mon moment préféré de la journée

Enfin voilà, vous l’aurez compris : aveuglée par le fait d’être une « femme active et moderne », je voulais encore gérer de front la grossesse, le boulot, la maison et mes diverses activités.

Mon adage c’était un peu « j’suis enceinte, pas handicapée ! »

Disait-elle…

A tout juste 7 mois de grossesse, je me rends compte que j’ai négligé un point important : LE REPOS.

Avant-hier soir, mon corps m’a rappelé à l’ordre. Méchamment :

 
Après avoir enchaîné une matinée "aménagement chambre de bébé", une après-midi debout à regarder l'homme se pavaner sur un terrain de foot et une soirée chez mon père, j’étais encore tranquillement en train de mettre du linge en machine à minuit (normal).

Une fois couchée, j’ai ressenti une douleur dans le bas-ventre, puis mon ventre s’est entièrement durci, comme jamais il ne l’avait fait auparavant. 
Pour me punir, mon corps m’a infligé ma première contraction.


Autant vous dire que la journée d’hier fut plus que morose…J’ai énormément culpabilisé et les larmes pointaient sans cesse le bout de leur nez. Il s’agit tout de même du bien-être de mon bébé. Comment ai-je pu négliger à ce point ce que je ressentais pourtant au fond de moi ? Je le savais qu’en théorie il fallait que je lâche du lest, alors pourquoi ne l’ai-je pas fait ? Ai-je vraiment pu croire, idiote que je suis, que je pourrais faire comme si de rien n’était jusqu’au bout ?

Aujourd’hui, le moral est revenu, heureusement. Je me suis totalement remise en question, il m’aura fallu cela.

Désormais, je me suis promis d’être autant que possible à l’écoute de mon corps. Pour cela, il va falloir que j’apprenne à demander de l’aide. Heureusement, mes proches ne se sont pas fait prier, à vrai dire, j’ai l’impression qu’ils n’attendaient que ça…Je m’en veux de ne pas l’avoir réalisé avant.

Grâce à mes proches, j’aurai déjà plus de temps pour prendre soin de moi et du bébé en attendant d’être en congé maternité…Plus qu’un mois à patienter !


Mon cher corps arrondi, désormais je jure :

- - D’être à ton écoute.
- - De ne plus t’infliger plusieurs tâches laborieuses à la suite.
- - De m’assoir ou m’allonger dès que je sens une tension dans le bidon.
- - De faire une sieste de chat dès que la fatigue m’envahie.
- - D’appeler mes proches à l’aide dès que je me sens débordée.


*Liste non exhaustive*

4 commentaires:

  1. Ca c'est une SUPER résolution !!!! :)
    J'espère que tu vas t'y tenir ! (pas comme moi avec ma résolution "cette année je vais perdre du gras" prise tous les 1er janvier depuis 10 ans !)
    Je suis justement entrain d'écrire un article sur la grossesse et ses maux... hi hi ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ho oui, je pense que cette résolution vaut le coup ! Et est nettement plus facile à réaliser que perdre du gras... ;-)
      Chouette pour l'article ! Hâte de lire ça...

      Supprimer
  2. Je suis exactement pareille... Je gère tout à 7 mois de grossesse (en partie parce que monsieur est une feignasse finie) et je culpabilise... Je suis en patho le 22 avril mais avant ça je déménage samedi et j'ai intediction de faire quoi que ce soit !
    Bonne fin de grossesse :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme je te comprends...C'est vrai que nos hommes ne se rendent pas forcément compte qu'on a besoin d'aide puisqu'on continue à tout gérer comme avant... Une bonne discussion s'est imposée ;-)
      Courage en attendant ton congé et bonne fin de grossesse à toi également :-)
      Et du repos....héhé

      Supprimer