Pages

Sophie, 30 ans


Maman d'Ugo et Simon

Un peu de moi, beaucoup de nous.

Quelques lignes, en toute simplicité et sans prétention.

La grossesse | la maternité | les futilités | les sentiments | la vie.




vendredi 18 avril 2014

Je suis toujours la même.


En décidant avec l’Homme de concevoir un mini-nous, nous nous attendions à beaucoup de choses : démarrer une nouvelle vie, changer nos habitudes, dormir moins, fatiguer plus, et bien d’autres joyeusetés.

S’il y a une chose à laquelle je ne m’attendais pas, c’est que cela change à ce point notre relation avec les autres. 

Qu’ils soient heureux, surpris, intrigués ou qu’ils s’en foutent royalement, ça, je m’y attendais. Mais qu’ils changent de comportement comme si nous étions devenus des personnes totalement différentes, alors là, non.

Il y a ceux qui se retrouvent en toi, car ils sont déjà parents, qui limite t’ignoraient avant, mais qui se lâchent complètement dès que tu leur annonce la bonne nouvelle. Ils ouvrent les vannes et te tiennent la grappe avec leurs conseils, leurs anecdotes, leurs mômes qui pleurent la nuit ou leur baby blues. Attention. Ce n’est pas tant ce genre de conversation qui me dérange, j’aime parler de grossesse ou de mouflets avec les autres parents, évidemment. Ce qui m’agace, c’est quand ces personnes ne te parlent QUE DE CA, sous prétexte qu’ils sont parents et que tu feras bientôt partie de leur secte. les autres sujets de conversation de la vie courante sont bannis, à tout jamais

Il y a ceux qui ne t’invitent plus aux soirées. « BAH ALORS TU VIENS PLUS AUX SOIRÉES ?!! ». On t’invite plus car t’as basculé du côté obscur de la force, tu vas devenir un ringard, un hasbeen, quelqu’un de profondément ennuyeux et inintéressant : un parent. Ils veulent t’y habituer de suite, t’façon quand ton mouflet sera là, t’auras plus une minute à toi, tu passeras tes samedi soir à changer les couches donc tu répondras toujours NON aux invits, c'est bien connu. Autant te bannir tout de suite de la liste VIP. Et puis qui a envie d’entendre, entre 2 vodkas, de jeunes parents parler de leur progéniture ? Et bien…Pas les jeunes parents…justement.  

Il y a ceux qui ne comprennent pas ton choix : « bordel, faire un enfant avant 30 ans ? Mais t’es ouf, tu rates tant de choses ! » Ils ont tout simplement oublié que tu avais déjà vécu pas mal d’expériences en fait, plusieurs vies même : la vie d’étudiante, la vie de fêtarde, la vie de dragueuse, la vie en vadrouille, la vie active, la vie à deux, LA VIE QUOI ! En une fraction de seconde, ils ont oublié tout ça. Ta vie se résume désormais à « parent » et elle s’arrête là. Après tout, impossible de voyager, de découvrir le monde, de faire la fête, de faire de nouvelles rencontres quand on est parent, pas vrai ? 



Il y a ceux qui n’ont pas encore d’enfants et qui se sentent obligés de se justifier vis-à-vis de toi : « Tu sais, nous on attend encore un peu, je suis encore jeune/ je n’ai pas de boulot / j’attends de finir mes études / j’attends mes 30 ans / j’attends la pleine lune / j’veux voyager d’abord / j’attends que mon mec se décide / j’attends que ma meuf se décide, etc. ». Comme si, par ta décision d’avoir un bébé, tu leur rappelais que l’horloge biologique tourne, qu’ils sont en âge de procréer et qu’ils devraient s’activer avant d’être ramollis de la prostate. Chacun ses choix, on s’en fout.


Il y a celles (oui, parce que là, ce sont souvent des filles) qui n’ont pas encore d’enfants et qui n’osent plus te parler de futilités depuis que t'as eu la bonne idée d'être enceinte. Après tout, tu vas devenir maman, raconter des potins ou autres trucs de meuf ne te concerne plus. C’est à peine si on ose te parler de fringues, de mode, de coiffure ou de déco. Du coup, on essaye, maladroitement, car la grossesse et les mioches on n’y connait que dalle, de te parler de ton ventre qui s’arrondit et de ta future vie ennuyeuse de maman-débordée-qui-ne-pourra-plus-venir-boire-une-bière-en-terrasse-avec-nous : « D'ailleurs il faut que tu viennes au spa avec nous bientôt, car après t'auras plus le temps… ».




Illustrations : Drôles de Mums - Kopines.com

2 commentaires:

  1. Je me retrouve complètement dans ton article^^ Ça me rassure presque de savoir que je suis pas la seule dans ce cas là^^ J'y fais plus attention maintenant, je dis adieu a ma vie de fêtarde, du moins avec ces personnes là^^ Le tri se fait tout seul parmi les gens qui nous entoure ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Samantha ! Tu as tout à fait raison, indirectement ces comportements nous permettent de faire le tri dans notre entourage ;-)
      Bisous !

      Supprimer